Participez au JEU CONCOURS ABC BABY et remportez une box par jour !
Le blog pour maman et bébé
Banner
Grossesse

Nos astuces pour décoder vos contractions

 

L’utérus est un muscle composé de fibres qui se contractent lors des règles, de la grossesse ou de l’accouchement. On distingue différents types de douleurs utérines qu’il est important de savoir appréhender. ABC Baby vous aide à décoder vos contractions !

Les douleurs ventrales
Pendant la grossesse et dès le quatrième mois, vous pouvez ressentir des petites douleurs liées aux mouvements du bébé dans l’utérus. Cela ne durcit le ventre qu’en partie lorsque le bébé appuie, et non sur l’ensemble du ventre, comme lors de réelles contractions. En effet à partir du sixième mois, bébé fait en moyenne 20 à 60 mouvements par demi-heure.

D’autre part, l’utérus est suspendu aux os du bassin par des ligaments, qui eux-mêmes s’étirent et peuvent être douloureux. Les douleurs ligamentaires peuvent, elles, être constantes, surtout en fin de grossesse.

Aussi, des ballonnements peuvent être provoqués par une sécrétion accrue de progestérone par le placenta, ce qui provoque une rétention d’eau, le ralentissement du transit intestinal et le gonflement desintestins.

Les contractions de Braxton-Hicks

Au fil de la grossesse, le poids du bébé et du liquide amiotique rendent les fibres de l’utérus plus élastiques et contractiles. Lors des contractions, l’utérus se contracte, ce qui durcit l’ensemble du ventre, puis se détend.  Elles durent généralement 15 à 45 secondes environ et peuvent s’accompagner d’une gêne respiratoire, mais n’ont aucune périodicité précise. Au cours du dernier trimestre de grossesse, elles peuvent aller jusqu’au nombre de 10 à 15 par jour. On les appelle les contractions de Braxton-Hicks (du nom des médecins qui les ont étudiées). Ces dernières préparent l’utérus à l’accouchement en l’étirant pour que la tête du bébé s’installe dans le petit bassin, mais n’entraînent aucune réelle modification de ce dernier.

Les causes les plus fréquentes des contractions de Braxton-Hicks restent le stress, la fatigue et les efforts physiques. Pour limiter leur apparition il est donc conseillé de se ménager et se reposer au maximum.

Mais surtout aucune crainte pour bébé, il est lui protégé par le liquide amiotique dans la cavité utérine et dort vingt heures sur vingt-quatre !

Les « vraies » contractions

Au contraire, les contractions annonçant un accouchement imminent sont, elles, de plus en plus intenses et rapprochées, et entraînent une réelle modification et dilatation du col de l’utérus. De plus, pendant les dernières semaines, la progestérone, l’hormone de la grossesse chargée de relâcher l’utérus, perd de son efficacité et ne parvient plus à freiner les contractions.

Ainsi si vous ressentez des contractions toutes les cinq minutes pendant trente secondes depuis deux heures environ, et une petite voix intérieure qui vous souffle que c’est le grand jour, alors il est judicieux de se rendre à l’hôpital.

Il se peut aussi que cela soit un faux travail c’est-à-dire que les contractions ont toutes les caractéristiques d’un début de travail mais n’ont pas d’efficacité sur le col. Elles vont donc finir par s’arrêter mais ne sont pas inutiles, car elles positionnent le bébé pour la suite.

 

Tous les jours, un(e) gagnant(e) remporte la box d’ABC Baby contenant tous les produits essentiels pour s’occuper de bébé. Venez vous inscrire pour tenter de la remporter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner